ss
DOSSIER BOKO HARAM
ABANAÏ LE COORDONATEUR
ASSEMBLEE GENERALE 2017
ETUDIANTES 2017
LES FILLEULES DU COLLEGE AMPERE

LA RENTREE SCOLAIRE 2016-2017

Le coordonnateur de l'Ecole Kemey Abanaï MANA, nous écrit à propos de la rentrée scolaire de cette année.

...."Le début de l’année scolaire 2016-2017 était fixée au 5 septembre 2016 par les deux ministères de l’Education de base et de l’Enseignement secondaire. Comme dans les années antérieures, la préparation de cet évènement s’est faite tant du côté du gouvernement que des parents et des élèves.

Préoccupation du gouvernement :

Sur le plan nationale, les deux ministres ont chacun en ce qui le concerne tenu des réunions visant l’amélioration des résultats aux examens d’une part et, d’autre part la recherche de moyens pour mieux protéger les apprenants contre les terroristes une fois qu’ils seront en classe. Les décisions prises lors de ces réunions ont été transmises à toutes les personnes concernées par des réunions tenues à chaque niveau. Nous noterons que même les chefs de quartier ont été conviés à ces réunions....

lire la suite ici
 
   

Cette année

QUATRE ETUDIANTES SONT A L'UNIVERSITE

Depuis plusieurs années certaines de nos filleules parviennent à se présenter au baccalauréat à l'issue de leur scolarité secondaire. Une première l'avait obtenu en 2014. En 2015 une autre y était parvenue, et en cette année 2016 deux autres l'ont passé avec succès. Si bien que pour la rentrée universitaire de cette année elles sont quatre.

C'est bien sur une grande satisfaction pour ces jeunes filles, mais aussi pour leurs parrains et marraines et pour toute l'association. Nous prenons en charge leurs frais d'inscription à l'Université de Maroua.

 

Cependant certaines vont avoir du mal à assumer l'ensemble des frais auxquels elles vont devoir faire face tout au long de leurs études. Leurs familles résident dans les montagnes à 40 km environ de Maroua, et donc il faut faire face à des frais de logement, et de nourriture. Elles doivent aussi payer les photocopies des cours et des fournitures diverses. Nous nous interrogeons sur ce que doit être le niveau de l'aide financière que l'Aunocadev peut et doit leur apporter.

Ces quatre étudiantes ont tenu à se présenter, à nous adresser leurs remerciements, et pour certaines à nous faire part des préoccupations financières qui sont les leurs.

voir les vidéos ci dessous
 

Delphine FENATA

commence sa troisième année en Histoire

à l'université de Maroua

Rolande Medjirfey

commence sa deuxième année en droit

à l'université de Maroua

Christine Astihimey

entre en première année d'économie et gestion à l'université de Maroua

Dayahamey Julie

entre en première année de droit à l'université de Maroua