DOSSIER BOKO HARAM
ABANAÏ LE COORDONATEUR
LES FILLEULES DU COLLEGE AMPERE
ASSEMBLEE GENERALE 2017
JANVIER 2017
RENTREE 2016

UN MESSAGE DE ROLANDE

Rolande, l'une des quatre étudiantes que nous parrainons et qui fait des études à l'Université de Maroua, correspond fréquemment avec Brigitte. Elle vient de nous adresser un message que l'on pourra lire ci dessous

"Bonjour,

Au nom de toutes les filles étudiantes à l'Université de Maroua.

Concernant notre vie à Maroua, sur le plan social d'une manière générale ça va dans l'ensemble malgré nos différentes façons de vivre.

Il y a celles qui louent mais il y a manque pour payer le loyer et les problèmes avec le bailleur à propos de l'électricité ,l'insécurité ,le vol de nos affaires.

Et pour celles qui sont en famille il y a des perturbations et manque de temps pour la lecture.

Sur le plan scolaire, il y a manque d'organisation à l'Université car on a pas un établissement stable pour les cours, il nous faut de l'argent à chaque fois qu'on a cours et nous ne parvenons à le faire.En ce qui concerne nos études on se bât mais l'Université est devenue bizarre avec la complication de certains professeurs qui ne donnent pas les notes convenables et exactes des étudiants.

Nous on a pas de métier, pour nos besoin on fait toujours recours aux parents et le rendement est très faible ici chez nous à l'Extrême Nord. Les parents ne parviennent pas suffisamment à manger et des moyens à cause de changement climatique et la non production de la terre donc on a plus d'autre source .On part souvent au village rendre visite à nos famille et chercher de quoi se nourrir et un peu de moyen pour la satisfaction minimum de nos besoin même ce n'est pas une satisfaction parfaite on fait avec  seulement.

Parlant de la situation des filles au Cameroun,généralement elles se battent; dans les villes et vers le sud  du pays elles sont nombreuses pour aller à l'école. Mais vers le nord surtout à l'Extrême Nord rares  sont les filles qui vont à l'école et cela à cause du mariage précoce sauf celles qui sont dans les familles un peu aisées. Nous encourageons celles qui sont un peu proche de nous. Nous somme très fière d'avoir notre bac parce qu' avec notre bac, on peut avoir accès aux différents concours quand bien même les concours sont difficiles à passer ici au Cameroun. Il n'est pas facile de trouver le travail mais nous gardons espoir par la grâce de Dieu.

Nous attendons de vous une très bonne réaction positive, merci d'avance.

Au revoir.bye.

Rolande"